Accueil

Résultats du grand sondage auprès des groupes Centre-du-Québec / Mauricie

 

Suite à la mégatournée de l’automne 2016, les groupes ont été invités à remplir un sondage afin de témoigner de leur réalité et de leurs préoccupations.

En voici les résultats:

Sondage

________________________________________________________________________

Le premier ministre Philippe Couillard déclarait cet automne :

« On a littéralement sauvé le Québec ».

Nous ne sommes pas d’accord!

Tous les jours, des organismes communautaires aident des gens qui ont faim, qui sont isolés, qui sont malades, qui souffrent, qui cherchent de l’aide pour eux et leur famille. Tous les jours, des organismes communautaires font de la prévention pour éviter que des jeunes, des familles et des aînés vivent d’importants problèmes. Tous les jours, des organismes communautaires répondent concrètement à des personnes victimes d’injustice, de violence, de malchance et pour lesquelles, ni les médecins, ni le réseau public de la santé et des services sociaux ne sont d’un grand secours.

Les organismes communautaires centricois et mauriciens aident plus de 20 000 personnes à se nourrir, viennent en aide à 25 000 personnes en perte d’autonomie, rejoignent plus de 10 000 jeunes, aident 9 000 personnes handicapées et leurs familles, hébergent 2 000 personnes aux prises avec d’importants problèmes sociaux.

Les organismes communautaires luttent contre l’exclusion sociale, travaillent pour la prévention et ils accompagnent des milliers de personnes démunies et vulnérables. Les actions des organismes communautaires consolident le tissu social.

Les organismes communautaires vivent depuis toujours dans un climat d’austérité.

Les organismes communautaires sont les champions pour étirer la piasse. Ils sont créatifs et ingénieux, mais l’élastique risque de rompre à tout moment. Le financement actuellement versé par le gouvernement ne suffit pas pour répondre aux besoins grandissants des gens démunis et vulnérables.

Les membres du gouvernement, en privé comme sur la place publique, reconnaissent l’importance des organismes communautaires auprès de la population. Malgré tout, ils continuent de les sous-financer. Les bottines ne suivent pas les babines!

Au Centre-du-Québec et en Mauricie, le sous-financement se chiffre à 13 millions $.

Nous demandons au premier ministre de reconnaître l’importance des actions des 220 organismes communautaires œuvrant en santé et services sociaux d’ici et des 3 000 groupes à travers le Québec. Nous lui demandons un financement à la hauteur du rôle crucial que nous jouons.

Les organismes communautaires sauvent littéralement le Québec!